mercredi 2 juillet 2008

Que de stress

Pas si pire que ça finalement...


Je suis présentement à Ottawa, capitale nationale, avec un stress immense. Non pas que les festivités de la fête du Canada étaient à couper le souffle, mais je suis plutôt ici pour un défi énorme et stimulant.
En fait, je me prépare à vivre des journées assez chargées en compagnie du Premier ministre Français, François Fillon. Un collègue un peu trop occupé, m'a demandé si je serais intéresser à le remplacer pour la visite de M. Fillon pour le compte de l'agence AFP.
J'ai bien sûr dit oui sans hésiter, cependant sans me douter de tout ce que cela impliquait, tant au plan professionnel qu'au plan émotif. Depuis plus de trois jours, je me sens comme un castor, comme ceux de Bell, tellement je ronge mes ongles d'angoisse.
Suite à quelques conseils de collègues du Journal, j'ai du trouver à la dernière minute des chic "smoking", question d'être plus protocolaire en présence du ministre... 861$ plus tard, je sortais de chez Moore's, en ayant enfin la dignité ministérielle et ce malgré un portefeuille indigne.
Moi qui pensais que mon manteau Nike aux couleurs du Portugal serait suffisant; vous voyez on apprend à tous les jours...surtout dans mon métier. (merci Oli - Hugo)
Je suis présentement dans la salle média en attente de l'arrivée du ministre.
À l'agenda aujourd'hui, rencontre avec le ministre Cannon et Harper.

Je vous tiendrais au courant du déroulement de mon aventure sur mon blogue.

6 commentaires:

Yves a dit...

j'espere que c'est bien passer pour ta rencontre , adore tes photos

bp.photo@videotron.ca a dit...

Pourquoi Dieudonné reste de glace???

Olivier Jean a dit...

Wow, bravo

Rogerio Barbosa a dit...

Dieudonné est toujours de glace, allez dégage du con, eh je rigole...

Jean-Luc Barmaverain a dit...

Chapeaux Bas Rogerio !!! En plus tu es superbe ;-)

Rogerio Barbosa a dit...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.